Mais tu n’y peux rien!

 

Tu allumes autour de moi
Des feux de brindilles
Malgré toi
Qui flambent un moment
Je me réchauffe
Et je regarde, fascinée,
Les flammes qui dansent
Mais le feu meurt
Sans bois
Malgré toi

Et tu rallumes
Des feux de brindilles
Je me vautre dans les étincelles
J’éteins les flammes
De mes braises chaudes
Les tiennes durent un moment
Mon souffle trop rapide
Les éteint, fragiles
Comme des yeux s’éteignent
D’indifférence

Le bois brûlant
Réchauffe encore
Et malgré toi
Sous la flambée
Le sol est chaud
Je m’étends, souriante,
Dans la cendre
Toi qui croyais
Que ça ne durerait pas
Malgré moi

Et je rallume
Les feux de brindilles
J’y jette le temps
De ne pas croire
Je danse
Comme une sorcière
Je ris, heureuse
Comme une démente
Malgré moi,
Malgré toi

 

 

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s